«

»

juin 18

Huaraz et la cordillère Blanche, au cœur des plus belles montagnes des Andes.

La Cordillère Blanche pour imager c’est : une trentaine de sommets à plus de 6000 m d’altitude dont certains sont officiellement classés parmi les plus beaux du monde, 663 glaciers, des dizaines de lagunes bleu turquoise, des campements à 4500 m d’altitude au pied des langues de glace… Voici grosso modo le cadre idyllique que propose le parc national de Ancash, près de Huaraz au Pérou. D’une superficie de 35 000 km2, il est le lieu idéal pour l’ascension de sommets ou la pratique de la randonnée en montagne.

Niveau trek, plusieurs parcours sont possibles, il n’y a que l’embarras du choix. La majorité des gens se focalisent sur la vallée de Llanganuco près de Yungay avec le trek de Santa Cruz ou la marche vers la Laguna 69. Nous avons choisi de s’aventurer dans la vallée Quilcayhuanca au dessous de Pitec. Après tout pourquoi personne ne s’intéresse à ces montagnes, ne sont-elles pas tout aussi belles que les autres ? Pour nous, sûrement les plus impressionnantes des Andes.

Pas besoin de beaucoup plus d’explications, les images ci-dessous parlent d’elles-même…

Infos pratiques sur le parc national Ancash

En théorie la montagne est un espace de liberté, mais au Pérou, la liberté est surveillée. Comme partout dans ce pays tout est payant et les gardes du parc imposent des contrôles strictes obligeant à s’affranchir du ticket d’entrée : 5 soles (1,5€) pour la journée et 65 soles (19€) pour passer au moins une nuit (valable 3 semaines).
Nous avons réussi à outrepasser les barrages grâce à une sacrée dose de culot et un passage en douce digne d’une évasion de prison ; pas forcément drôle mais sacrément excitant !!!

3 commentaires

  1. dom syl

    ces paysages sont absolument superbes !

  2. laura

    C’est vraiment magnifique!!!!! Les photos sont très belles. Ca à l’air fort en émotion . Je pense à vous .pleins de bisous.

  3. Ghislaine

    Les paysages font penser à ceux de Patagonie… Vous avez dû vous faire plaisir de marcher dans un tel environnement ! Pas trop dur avec l’altitude et le sac ?
    Bisous et bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


huit − 3 =