«

»

mai 30

La musique sur les téléphones portables, un désagrément de plus dans les bus

C’est un phénomène mondial pratiqué par différent type de personne. Avec la démocratisation des téléphones portables multimédias permettant d’écouter de la musique, chacun se sent obligé de jouer son répertoire en public. En France ce sont souvent les jeunes impubères qui, comme les rappeurs des années 80 et leur ghettos-blaster, diffusent les derniers tubes de rap à la mode. En Amérique du Sud, les profils sont différents mais le but est le même : emmerder son entourage et négliger égoïstement sa gêne.
Ainsi dans les bus, chacun impose sa playlist (souvent à chier) dans une cacophonie la plus totale. Le plus frappant c’est qu’ils endossent le rôle de DJ avec fierté, convaincus de faire plaisir à leur public. Et c’est pas comme si tout le monde était pourvu de mobiles dernier cri équipés d’enceintes polyphoniques ; au Pérou par exemple, la tendance est plutôt aux premières générations capables de jouer seulement les tonalités de base. Parfois même ils concurrencent avec le chauffeur et son autoradio comme si les petits hauts-parleurs du téléphone pouvaient rivaliser avec les enceintes du bus.

A chaque pays, ses galères dans les bus

Ainsi toute l’année on a eu droit à différents types de désagréments lors de nos voyages nocturnes : en Birmanie c’était le karaoké toute la nuit, au Laos la discothèque mobile avec musique à fond et néons fluos clignotants, en Thaïlande un froid polaire à bord à cause de la clim, en Argentine de la poussière en suspension à nous rendre la bouche pâteuse, en Bolivie les bourrés qui chantaient, en Amazonie les routes défoncées qui nous empêchaient de fermer l’œil, au Pérou les vendeurs ambulants au discours usant…

Avec des milliers de kilomètres parcourus, on pense être bien rodés au niveau des expériences dans les bus de nuit mais il nous reste encore du chemin et on verra ce qu’ils nous réservent…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


9 × six =